choisir comme ville favorite
info régionale
27 septembre 2013 à 16:47

Cantonale partielle de Brignoles : Marine Le Pen vient donner un coup de pouce à son candidat

La présidente du Front national, Marine Le Pen, est venue vendredi à Brignoles (Var) soutenir son candidat à l'élection cantonale partielle des 6 et 13 octobre, Laurent Lopez, affirmant que "les Français attendent une moralisation de la vie politique".

"On y croyait à peine", a déclaré Marine Le Pen, se réjouissant de l'annulation par le Conseil d'État du scrutin de l'été 2012 qui avait vu la victoire du maire communiste de Brignoles, Claude Gilardo, avec seulement 13 voix d'avance sur le candidat du FN, Jean-Paul Dispard.

La plus haute juridiction administrative avait estimé qu'il fallait retrancher quinze suffrages du fait de procurations irrégulières et de suffrages émis irrégulièrement. Cette partielle faisait déjà suite à l'annulation du précédent scrutin de mars 2011, dans lequel Claude Gilardo, battu de 5 voix, avait introduit un recours.

Des annulations motivées par des "manipulations récurrentes", a lancé la présidente frontiste, assurant par ailleurs que "plus d'un quart des Français ont des idées qui ne sont pas représentées" et qu'il fallait "porter à la connaissance des habitants ce qui se trame dans les conseils généraux", évoquant "des associations communautaires subventionnées" ou l'attribution "d'aides sociales".

Mme Le Pen a précisé que Jean-Paul Dispard serait prochainement exclu du FN après le maintien de sa candidature pour cette partielle sous l'étiquette du Parti de la France (PdF), la formation de Carl Lang.

"Pas une voix ne doit manquer à Laurent Lopez", a mis en garde Marine Le Pen, ajoutant qu'"il est intéressant de remarquer que les élections se suivent et se ressemblent. Il y a une véritable poussée".

Outre les deux prétendants d'extrême droite, quatre autres candidats vont se présenter à cette élection: Christian Proust pour l'UDI, Catherine Delzers pour l'UMP et à gauche Laurent Carratala (PCF) et Magda Igyarto-Arnoult (EELV).

Une multiplication des ambitions à gauche qui inquiète, tant et si bien que le PS et le PCF ont appelé la semaine dernière au "rassemblement" et demandé le retrait de la candidature écologiste.

"Il y a deux candidats de gauche, un pour le PC et un pour EELV. Ceci peut conduire à l'élimination dès le 1er tour", avait dit dans un communiqué Christophe Borgel, secrétaire national du PS aux élections, invoquant la "légitimité politique" du PC pour représenter la gauche dans ce canton.

De son côté, le PCF avait écrit dans un communiqué distinct: "A Brignoles, face au danger de la droite et de l'extrême droite, l'heure n'est pas à se compter à gauche. En les circonstances exceptionnelles de cette cantonale, le coeur comme la raison militent pour une candidature de rassemblement de toute la gauche dès le 1er tour."

à lire aussi dans l'actu

actu sports

en régions

plan de site de en ville Toulon
Alsace Aquitaine Auvergne Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Corse Franche-Comté IIe-de-France Languedoc-Roussillon Limousin Lorraine Midi-Pyrénées Nord-Pas-de-Calais Basse-Normandie Haute-Normandie Pays de la Loire Picardie Poitou-Charentes Provence-Alpes-Côte d Azur Rhône-Alpes